Profitez en ce moment de votre valorisation premium à 49 € - Offre valable jusqu'au 30/05

Methodologie

Comment valorise-t-on une entreprise ?

Une méthode unique pour différents résultats

Il existe de très nombreuses méthodes de valorisation. Cependant la méthode la plus populaire et unanime est celle des comparables boursiers et transactionnels.

Cette méthode, très simple au premier abord, consiste à :

  • Sélectionner des entreprises comparables à l’entreprise concernée et cotées en bourse,
  • Sélectionner des opérations de haut de bilan de sociétés cotées ou non, et comparables à l’entreprise concernée.

Chacune de ces sociétés est ensuite analysée en rapportant certains de ses agrégats financiers à sa valeur d’entreprise ou à la valeur de ses titres dans le but d’obtenir des multiples moyens de valorisation.

Une fois cet échantillon de multiples constitué, nous procédons à un affinage de la valorisation au regard des caractéristiques de l’entreprise et des ratios moyens de son marché. Cette démarche nous permet de proposer une valorisation plus réaliste et plus en lien avec la situation actuelle de l’entreprise.

Les agrégats financiers retenus

Rappel : pour calculer les différents multiples de l’entreprise, chacun des agrégats financiers présentés ci-dessous est rapporté à sa valeur d’entreprise ou à sa valeur des titres (si vous souhaitez connaitre la définition de ses deux notions, merci de vous inscrire ici pour avoir accès à nos fiches conseils).

Qu’est-ce que l’EBE ?

L’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) permet de visualiser la richesse dégagée par l’entreprise grâce à son simple système de production de valeur, sans prendre en compte la manière dont l’entreprise finance son activité, sa politique d’amortissement, son régime fiscal ou les éléments exceptionnels liés à son cycle d’exploitation.

L’EBE permet de porter un jugement sur l’activité d’une entreprise et sa capacité à générer des liquidités en analysant la performance de ses activités opérationnelles.

Ses caractéristiques en font l’agrégat financier le plus couramment utilisé pour calculer des multiples de valorisation. Cependant il comporte certaines limites. En effet, il existe certains secteurs très capitalistiques (gourmands en investissements) où l’habilité à maintenir un niveau d’investissement soutenu est directement lié aux performances de l’entreprise. Ainsi, l’amortissement devient une variable importante. On lui préfèrera, dans ce cas-là, la méthode du REX, reflétant davantage l’impact de la politique d’investissement sur la valeur de l’entreprise.

L’équivalent approximatif en comptabilité générale anglo-saxonne est l’EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization). On rapporte l’EBE à la valeur d’entreprise pour obtenir un multiple moyen par secteur.

Qu’est-ce que le REX ?

Le résultat d’exploitation (REX) mesure la performance de l’activité de l’entreprise, c’est-à-dire de son modèle économique. Il ne prend pas en compte les éléments financiers, les éléments exceptionnels et l’impôt sur les sociétés, car ils n’ont pas de lien direct avec le cycle d’exploitation normal.

Le REX exclut donc l’impact des politiques financières ou fiscales de l’entreprise. Contrairement à l’excédent brut d’exploitation, il ne mesure pas la seule valeur créée par son système de production. Il ne cherche pas à approximer les flux monétaires dégagés par l’activité de l’entreprise. C’est un résultat tenant compte des opérations qui ne donnent pas lieu à un mouvement de trésorerie (amortissements, dépréciations et provisions).

Une entreprise peut être positive en termes de trésorerie ; mais cela ne signifie pas que son modèle économique est rentable. Ainsi, le résultat d’exploitation est intéressant, car il zoome sur le cycle d’exploitation de l’entreprise et son mode de fonctionnement, à savoir les activités d’exploitation et d’investissement.

L’équivalent approximatif en comptabilité anglo-saxonne du REX est l’EBIT (Earnings Before Interest and Taxes). On rapporte le REX à la valeur d’entreprise pour obtenir un multiple moyen par secteur.

Qu’est-ce que le RN ?

Le Résultat Net mesure la richesse créée au cours d’une période comptable (généralement 12 mois). Il prend en compte tous les résultats de l’entreprise : résultat opérationnel (production et investissements), résultat financier (politique d’endettement et de placements) et résultat exceptionnel (ventes de matériel de production, subventions, procès perdus…).

Il convient de souligner que la portée de cet indicateur est limitée car il intègre ces éléments de nature financière et exceptionnelle qui ne sont pas en lien avec la capacité intrinsèque des opérations de l’entreprise à créer de la richesse. On ne peut donc pas réellement affirmer que le résultat net soit un bon indicateur de la performance d'une entreprise.

Les investisseurs (et non les créanciers) sont cependant très attentifs au résultat net des entreprises car il représente de potentiels dividendes et a pour avantage d’être un indicateur financier simple et facilement compréhensible.

On rapporte le RN à la valeur des titres pour obtenir un multiple moyen par secteur.

Qu’est-ce que le l’ANC ?

L’actif net comptable représente la fraction du patrimoine de l’entreprise qui appartient à ses actionnaires : c’est la somme qui devrait leur revenir après avoir remboursé toutes les dettes contractées, s’ils décidaient de vendre tous les actifs.

Par conséquent la valeur d’une action devrait en théorie représenter la valeur que recevrait un actionnaire en cas de liquidation des actifs de la société (après remboursement des dettes). Cependant, il existe des actifs intangibles qui n’auront très certainement aucune valeur de liquidation. L’Actif Net Comptable permet de corriger cet écart entre la réalité des actifs et leur valeur comptable théorique.

Il est calculé en faisant la différence entre la valeur des capitaux propres de l’entreprise (qui représentent ici la part des actifs appartenant réellement aux actionnaires) et la valeur des actifs fictifs (écarts d’acquisition, frais d’établissement, frais de recherche et développement…).

L’actif net comptable sert principalement à évaluer une entreprise à maturité, c’est-à-dire une structure qui génère des revenus assez constants d’une année sur l’autre et qui ne dispose pas de perspectives de croissance significatives. Il permet également de valoriser des entreprises dont les résultats (EBE, EBIT, RN) seraient négatifs.

On rapporte l’ANC à la valeur des titres pour obtenir un multiple moyen par secteur.

Télécharger un exemple de rapport de valorisation

Télécharger